Pourrons-nous un jour légalement diffuser le portrait de François Hollande ?

Aujourd’hui (4 juin) en début d’après-midi a été diffusée la photo officielle de François Hollande.

Portrait officiel de François Hollande

Portrait officiel de François Hollande

Je la reproduis ici pour mémoire, mais de manière certainement illégale. En réalité, je ne suis pas parvenu à trouver de conditions de réutilisation. Sur le site de l’Elysée, toutefois, chaque photo officielle de président est agrémentée de son copyright La Documentation française (souvent, sans citer le nom du photographe, ce qui est contestable du point de vue des droits d’auteurs). Et en effet la Documentation française vend la photo de Nicolas Sarkozy pour 7,60 euros le poster de 50 x 65 cm.

Il semble donc que ce portrait relève du droit d’auteur classique et, si on en croit un article du Figaro du 23 mai 2007, le photographe cède ses droits patrimoniaux à l’Etat en échange d’une rémunération (bien que la rémunération symbolique soit sans doute bien plus forte que l’argent touché de manière directe).

Jamais donc, vous ne verrez la photo de François Hollande sur Wikipédia et, quand vous la verrez sur le web, ce sera presque toujours de manière illégale… sans que cela semble gêner grand monde.

Mais alors, si

  • 1/l’interdiction est inutile
  • 2/l’interdiction est nuisible à la diffusion d’une belle image, contrôlée par le principal intéressé
  • 3/on est incapable de faire respecter cette interdiction

à quoi bon la maintenir ?

C’est une bonne question à laquelle je n’ai pas la réponse. Depuis bien longtemps, les Etats-Unis déposent dans le domaine public toutes les images prises par les fonctionnaires fédéraux dans l’exercice de leur fonction. Internet et tous les médias sont abreuvés des images des Etats-Unis car ce pays n’impose pas un embargo sur ses propres images, alors que ces dernières le mettent en valeur.

On trouve ainsi des centaines d’images de Barack Obama, photos officielles avec les grands de ce monde, les sportifs, les humoristes, les enfants… afin que les internautes se chargent de diffuser sa légende.

Aussi peut-on humblement demander à François Hollande et Raymond Depardon de placer cette image sous licence libre CC-BY-SA, afin qu’elle devienne l’image de tous les Français, et pas uniquement de ceux qui paieront 7,6 euros à la Documentation française !